• Méthode de Lecture : Litournelle de Bordas

    Les éditions Bordas m'ont envoyé quelques spécimens afin de vous en parler sur le blog.

    Je commence par celui qui m'a le plus intéressée : une nouvelle méthode de lecture nommée "Litournelle".

    Méthode de Lecture : Litournelle de Bordas

    Présentation de la méthode :

    Cette méthode est composée de 2 manuels, 2 fichiers, 1 guide pédagogique et 1 fichier photocopiable d'évaluation et de différenciation accompagné d'un CD-ROM. En ce qui me concerne, j'ai pu voir le manuel n°1 ainsi  que des extraits du fichier 1 et du guide du maître.

    Je vous laisse aller jeter un coup d'oeil sur le site compagnon proposé par Bordas qui propose diverses ressources ici (toutes ne sont pas encore disponibles)

    Description de la méthode :

    Litournelle est une méthode  qui propose un apprentissage fondé sur la lecture de 9 oeuvres authentiques issues de la littérature de jeunesse : La rentrée des mamans de J.Hoestlandt, Le garçon qui criait "Au loup!" de T.Ross, C'est l'histoire d'un éléphant de A.de Lestrade, Hansel et Gretel des frères Grimm, La petite poule qui voulait voir la mer de C.Jolibois, Le pinceau magique de F.Jay, Emile et Margot : Le Garde Nuage de A.Didier et O.Muller, Mon encyclo de la mer de P.Louisy et Le prince peureux de J.P Courivaud.

    Au cours des 2 premiers trimestres, chaque séquence débute avec une lecture magistrale par l'enseignant d'une partie du texte intitulée "Regardons et écoutons" puis vient la séance d'apprentissage de la lecture à proprement parler avec la rubrique "Lisons la suite de l'histoire" qui constitue le coeur de la séquence avec la découverte du texte et la lecture par les élèves.  Puis "Lisons des mots du texte" et "Lisons de nouvelles phrases" permet de travailler la mémorisation de la forme orthographique des mots afin de les réinvestir dans d'autres contextes.

    Méthode de Lecture : Litournelle de Bordas

    Au cours de l'année, la partie "Regardons et écoutons" diminue tandis que "Lisons la suite de l'histoire" s'étoffer au fur et à mesure des progrès des élèves.

    Le fichier est constitué d'exercices "classiques" du type : numéroter des phrases ou des images dans l'ordre du texte, compléter ou reconstituer des phrases du texte, répondre par vrai ou faux à des questions .. avec une mise en page sympa, aérée et colorée.

    En ce qui concerne la phonologie, la démarche très structurée reprend toujours le même schéma : "chassons le son" dans une illustration très riche (et très sympa!), "frappons les syllabes" pour trouver le son, "classons les mots "(introduction de la correspondance grapho-phonétique sous forme d'un tableau "j'entends/je vois"), "lisons des mots", "nommons les lettres", "créons des syllabes" et "déchiffrons des mots".

    Méthode de Lecture : Litournelle de Bordas

    Pour finir, chaque séquence s'enrichit d'une rubrique "Grammaire", "Vocabulaire", "Production d'écrits" et chaque étude d'album se clôture sur une mise en réseau "Découvrons d'autres livres", des propositions de poésies en lien avec les albums étudiés et une page "Révision, consolidation".

    Méthode de Lecture : Litournelle de Bordas

    Les points positifs :

    - C'est tout d'abord une méthode qui me semble très riche et complète : elle combine, apprentissage du code, travail réfléchi sur la lecture sans occulter la compréhension parfois laissée de côté en CP...

    - J'aime beaucoup le principe de la lecture magistrale par l'enseignant pour introduire le texte. A force de vouloir travailler l'apprentissage du décodage à tout pris, on peut parfois en oublier l'importance de la lecture à haute voix par l'adulte (en tout cas moi c'était mon cas lors de mes premières années en CP : à force de vouloir faire lire les élèves, je ne prenais plus le temps de leur lire des textes...)

    - Il s'agit d'une méthode de lecture qui s'appuie sur des albums authentiques,  reproduits en intégralité. En ce qui me concerne, c'est vraiment primordial de travailler l'apprentissage de la lecture à partir de textes riches, de qualité, qui ne sont pas fabriqués afin de servir de "prétexte" à l'apprentissage du code. Je sais que tout le monde a son opinion sur la question mais en tant qu'utilisatrice de la méthode Ribambelle, je suis partisane de cette approche "mixte"..... (chacun son avis ! ^^) C'est d'autant plus vrai que les textes choisis sont très chouettes et variés (albums, contes traditionnels, contes randonnées, bande dessinée, documentaire, roman...)

    - La partie phonologie est riche et structurée, la méthodologie est claire, les images de "Chassons les mots très sympas.

    - La progression en phonologie est claire, logique et évolutive : des sons simples et fréquents aux plus compliqués et rares. 1 son travaillé par semaine en début d'année puis 2 quand les élèves sont plus à l'aise, ce qui me semble un bon rythme. De plus, j'aime beaucoup le fait que pour chaque son étudié, l'ensemble des graphèmes est présenté en même temps, ce qui correspond à ma manière de travailler. Enfin, la dernière période est consacrée à des réinvestissements avec une entrée par la lettre, ce qui permet de rebrasser beaucoup de sons étudiés.

    - Les mises en réseaux et les poésies proposées sont vraiment sympas et tiennent compte des "nouveautés littéraires" que l'on utilise déjà dans nos classes. 

    - Chaque étude d'album est accompagnée d'un document varié (affiche de film, documentaire, recette..) ce qui permet de découvrir différents types d'écrits.

    - Le guide pédagogique est très détaillé et très riche, ce qui donne un aspect "rassurant" à cette méthode, surtout pour ceux qui débutent en CP. En plus, il contient des "fiches guides" qui m'ont l'air vraiment intéressantes, surtout quand on débute (découvrir la 1ère et la 4ème de couverture d'un album, la découverte d'un texte, mémoriser des mots ...)

    Les points négatifs :

    - Les exercices du fichier qui accompagnent chaque séance de lecture me semblent un peu "légers" (surtout pour les bons élèves qui travaillent vite) et devront probablement entre enrichis... 

    - La partie "écriture" est vraiment trop légère et doit être complétée à mon sens par un cahier d'écriture avec une progression plus poussée et un vrai apprentissage du tracé des lettres, des mots .. Ils utilisent également un lignage "rail" que je n'aime pas, mais ça c'est une question de goût personnel !

    - La production d'écrits me semble également pauvre (mais je n'ai pu voir que celle du 1er manuel) tout comme la partie étude de la langue. Cependant, en ce qui me concerne, ça ne me pose pas trop de problème dans la mesure où je travaille souvent ces domaines de manière "décrochée".

    Conclusion :

    J'avoue que j'ai été plutôt séduite par Litournelle qui correspond vraiment à ma manière de travailler, aussi bien en phonologie qu'en lecture. Cette méthode me semble complète, riche et structurée ( je n'ai pas dit parfaite attention ! ^^) et j'apprécie beaucoup les albums qui ont été choisis, ce qui est primordial à mes yeux.

    Voilà, j'espère que cet article vous aura servi, c'était une grande première pour moi !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Sophie DEILHES
    Lundi 10 Mars 2014 à 21:45

    Merci beaucoup pour se petit descriptif. Je suis justement à la recherche d'une méthode de ce genre car j'utilise Un monde à Lire mais j'ai peur que les textes longs ne correspondent pas à mes futurs CP très dynamiques, comme tu le dis très bien les albums prétextes sont peut être sympas mais n' ont pas la richesse  des oeuvres de littérature de jeunesse.

    Alors je crois que je vais me lancer.

    Merci encore.

    Sophie

    PS: Je ne connaissais pas ton site jusque là. Deux découvertes pour une journée donc...

    2
    Vendredi 14 Mars 2014 à 11:33

    Petite question: Il me semble que l'année dernière tu avais pris la méthode Pilotis ? Je voudrais prendre une nouvelle méthode mais je me demandais si tu conseillerais Pilotis ou cette nouvelle méthode ? Bravo pour ton site.

    3
    Dimanche 16 Mars 2014 à 11:36

    Sophie : contente que l'article t'ait aidé. Par contre n'hésite pas à aller voir sur le site de l'éditeur car il me semble que tu peux feuilleter les fichiers et manuels en entier... et il vaut mieux être vraiment sûr avant de se lancer dans l'achat d'une nouvelle méthode de lecture, vu le budget ! A bientôt !

    Flof1312 : non je n'ai pas utilisé Pilotis mais j'ai juste repris leurs dessins Borel Maisonny que je trouve très sympas pour mes fiches sons.... Je suis restée fidèle à Ribambelle depuis mes débuts en CP ! L'année prochaine je me lance enfin dans le "sans méthode"... on verra ce que ça donne ^^

    4
    Mardi 25 Mars 2014 à 20:23

    Je trouve que cette méthode ressemble trait pour trait à Croque lignes, à À l'École des Albums, à Rue des Contes, etc. Rien de bien nouveau...

    5
    Mardi 25 Mars 2014 à 23:08

    J'utilise Bulle avec plaisir et succès avec une  apprentie lectrice de GS, mais jamais, au grand jamais je n'utiliserais Litournelle.

    Beaucoup trop global, pas assez de code, trop touffu ...

    La question qui me vient, à l'esprit est : comment une maison d'édition peut-elle "défendre" deux types d'apprentissage  de conceptions si radicalement opposées ?

    6
    Mercredi 26 Mars 2014 à 09:22

    Pour donner le choix à ses clients, je pense. La méthode Litournelle a été expérimentée dans cinq classes de quatre écoles élémentaires, à Besançon et à Paris.

    Qu'en est-il pour Bulle ?

    7
    Lundi 31 Mars 2014 à 21:51
    Doublecasquette : je n'ai jamais prétendu que Litournelle était une méthode "novatrice". J'ai juste dit qu'elle correspondait à ma façon de travailler. Je ne connais pas Croque Lignes et à l'école des albums donc je ne peux pas comparer. Sapotille : comme je l'ai expliqué, je ne suis pas une partisane du "syllabique pur et dur" (à la ratus, taoki...). Mais je complète toujours avec beaucoup de phono pour combler les lacunes quand il y en a à mon sens (comme avec ribambelle en fait) : exercices de repérage de sons, encodage, combinatoire.. Comme Doublecasquette je pense qu'ils laissent le choix aux enseignants de travailler selon leur conception de l'enseignement de la lecture. Le bon vieux principe de liberté pédagogique quoi...
    8
    Mardi 1er Avril 2014 à 00:13

    Pas de souci,  en ce qui concerne la syllabique pure et dure ...

     

    J'aime travailler avec  une méthode analytique-synthétique, ce qui est compatible avec  un départ  global ...

    Mon souci avec Litournelle, c'est la très grande quantité de global pour ce départ.

    9
    Mardi 1er Avril 2014 à 09:39

    Pas de souci pour moi non plus. Tu emploies la méthode qui convient à tes élèves, avec toutes leurs particularités.
    Du moment où tous, sauf un ou deux tous les quatre ou cinq ans, quittent ta classe en sachant déchiffrer et comprendre seuls un texte d'une vingtaine de lignes et écrire sous la dictée une courte phrase sans pièges (par exemple : "La petite fille gagne une paire de lunettes de soleil et son frère une poire qui crache de l'eau."), c'est que tu as su transformer la méthode que tu emploies en méthode efficace et personne ne peut rien te reprocher.

    Bon courage et bonne continuation ! Ce qui serait sympa, l'an prochain, c'est que tu nous fasses un petit bilan de loin en loin sur l'utilisation de Litournelle !

    10
    Mardi 1er Avril 2014 à 20:56

    En fait je ne compte pas me lancer dans Litournelle ! Je l'ai juste feuilleté et observé pour me faire un avis. L'année prochaine je tente le "sans méthode" avec des albums de littérature de jeunesse (et des textes variés). Je commence à en avoir assez de l'aspect trop contraignant des méthodes "toutes prêtes" et j'ai envie de tester de nouvelles choses, d'avoir plus de liberté dans ma pratique ... A bientôt !

    11
    Mardi 1er Avril 2014 à 21:19

    Comme je te comprends ! Des méthodes qui gèrent tout, des livres que tu lis aux élèves aux poèmes que tu leur présentes, ça doit être très contraignant...

    12
    Mercredi 2 Avril 2014 à 17:33

    Oui je trouve aussi.. Je pense qu'une méthode peut être très rassurante quand on débute dans ce niveau un peu particulier mais au bout d'un moment il est temps de se lancer...... J'ai hâte de tester !

    13
    Caroline
    Mardi 8 Avril 2014 à 17:26

    J'ai également reçu Litournelle et m'y suis penchée attentivement. J'ai une classe de GS/CP avec tous les avantages et inconvénients que cela implique. J'utilise Taoki et en suis ravie. Son côté syllabique très ritualisé et la diversité des écrits et thèmes proposés ont beaucoup plu aux élèves. Ils ont tous bien accroché, et je n'ai qu'un seul décrocheur, qui a par ailleurs des difficultés orthophoniques et une situation familiale qui pourraient aussi expliquer que...


    Mon grand problème est que les GS de cette année déchiffrent déjà pas mal et que je ne m'imagine pas leur re-proposer Taoki l'an prochain. J'ai travaillé avec Dagobert, qui me plaisait bien mais commence à dater, Saperlipopette avec toute la combinatoire à construire à côté, et Chut! Je lis... qui a, pour moi, la palme du nombre d'élèves décrocheurs.


    Pilotis et Litournelle me semblent vraiment bien. je ne connais pas Pilotis, mais tout comme toi,  j'ai l'impression que Litournelle correspond bien à ma façon de travailler.  J'hésite un peu entre les deux, j'avoue. Quelqu'un aurait-il un argument qui pourrait faire pencher la balance en faveur de l'un ou l'autre?

    14
    Mercredi 16 Avril 2014 à 19:19

    Salut Caroline. N'ayant jamais testé les 2 méthodes en classe, sur l'année complète, je ne préfère pas te donner de conseil au risque de faire un mauvais choix... Si les 2 méthodes se ressemblent, peut être que le choix des albums étudiés te permettra de faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre ? 

    15
    Caroline
    Dimanche 8 Février 2015 à 13:00
    Nous voici au milieu de l'année scolaire. J'aiopté pour Litournelle et n'en suis pas déçue. Je vous propose un petit point qui aidera peut-être certains à faire leur choix.
    Premièrement, je travaille à partir des fichiers uniquement car je n'avais pas suffisamment de budget pour m'équiper en manuels. J'ai en revanche, investi dans chaque album.
    Le manque de manuel n'est pas gênant, mais j'aurais apprécié que les images pour chasser les sons existent en posters pour les sons qui correspondent au second fichier (dans le premier, l'image est reprise en demi page).
    Le guide du maître est riche et bien construit. J'imprime les "cartes-code" qui sont propices à de nombreux jeux (trouver l'intrus, apparier les cartes,...)
    Chaque semaine, les enfants découvrent un épisode de l'histoire, en lisent une partie, découvrent un son (parfois deux depuis janvier) et ses graphies. Les très bons élèves s'en sortent à merveille, les plus fragiles ont un travail réduit en quantité. J'ai un cahier de lecture dans lequel nous collons chaque jour un exercice de lecture, ce qui empêche les parents de vouloir aller trop vite (et oui, ça a vraiment du bon de ne pas avoir de manuel!). Les élèves disposent aussi d'un carnet qui regroupe les maisons des sons, d'un cahier d'écriture et d'un porte-vues avec une fiche par semaine pour la maison (qui a parlé de "devoirs"?...).
    Depuis janvier, les élèves travaillent également sur un cahier du jour, ce qui permet de pousser plus loin les meilleurs.
    Le point noir de la démarche en revanche, c'es le manque de cohérence dans la progression en grammaire. Les exercices étant intégrés aux fichiers, je respecte cette progression, mais je n'en suis vraiment pas fan. Cette semaine, par exemple, nous avons vu le sujet appuyé : "Moi, je nage..., Toi, tu plonges..." que je trouve inintéressant. L'aborder à l'oral était amplement suffisant. En attendant, dans les autres démarches que j'ai pu tester entièrement (Saperlipopette, Dagobert, Taoki, Chut! Je lis...), à ce stade de l'année, nous savions tous reconnaître une phrase négative, une question... J'avoue que je suis un peu frustrée et que quand je retravaillerai avec cette méthode, je bouleverserai un peu tout ça!

    Le livre d'évaluations est très très très riche : une évaluation diagnostique pour chaque point travaillé, des exercices de remédiations et une évaluation formative. Mais qui est prêt à photocopier 180 pages d'évaluations par élève? Pas moi... Du coup, je ne l'ai pas utilisé.

    J'espère ne pas avoir été trop longue. Si vous avez des questions pratique, n'hésitez pas!
    16
    Dimanche 8 Février 2015 à 13:11

    Ce que tu nous racontes ne me convainc toujours pas sur cette méthode. Les élèves faibles qui en font moins que les autres, les évaluations pour chaque "point" travaillé, la fiche de travail à la maison, l'impossibilité pour les parents de combler les lacunes de la méthode puisqu'ils ne savent pas où en sont réellement leurs enfants non pas sur un "point" ou un autre mais  au niveau de leur autonomie globale en lecture-écriture.

    17
    Dimanche 8 Février 2015 à 13:12

    Merci en tout cas d'avoir été si précise.

    18
    Caroline
    Lundi 9 Février 2015 à 01:08
    Les élèves faibles qui en font moins, c'est uniquement sur cahier du jour, et parce que je suis à côté d'eux pour réexpliquer la notion qui n'a pas été comprise. La fiche de travail à la maison est une construction toute personnelle. Les parents ont été informés en début d'année que cette fiche était une liaison entre la maison et l'école, car à cet âge, les enfants ont du mal à verbaliser ce qu'ils ont appris dans la journée. Cela leur permet justement de suivre pas à pas les avancées en lecture etécriture. Chaque jour, il y a un exercice rappel de ce qui a été fait dans la journée, et qui prend en moyenne 15 minutes. Il est facultatif. Pour rassurer les parents au sujet des progrès de leur enfant, les cahiers du jour et le cahier d'écriture sont systématiquement placés dans le cartable en fin de semaine pour signature. Pour ce qui est du livre d'évaluations, je ne l'utilise pas, je préfère construire mes propres évaluations en fonction du vécu de la classe.
    19
    Lundi 9 Février 2015 à 09:11

    Merci Caroline pour ce complément d'information. Je suis toujours subjuguée par les trésors d'imagination dont vous faites preuve, toutes et tous, pour rendre efficaces des méthodes qui ne sont pas complètes et qui, utilisées seule, seraient d'un côté de véritables usines à gaz et de l'autre insuffisantes pour aider tous nos élèves à apprendre facilement à lire et à écrire.

    Bravo, sincèrement !

    20
    Sasa
    Vendredi 23 Octobre 2015 à 18:01

    Bonjour 

    j utilise pour la deuxième année la methode ribambelle que je n ai pas choisi.

    je n adhère pas totalement et il est vrai qu une methode toute faite et bien pratique mais c est assez contraignant il y a des pages que je ne fais pas comme la production écrite 

    je pense me lancer dans methode l année prochaine pour pouvoir faire plus de choses en commun avec les Gs mais bon j ai un peu peur de me planter... J irai piocher sur le net

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :